Articles Tagués ‘bordel’

Chacun à son rythme, les fils du monde moderne vont régulièrement s’assourdir en ingérant de grandes quantités d’alcool, de tabac dans n’importe quel débit de boisson équipé d’au moins 10kg de son. Les plus adeptes de l’auto-destruction pousseront le vice jusqu’aux drogues plus dures à supporter pour le corps et l’esprit. l’objectif? Nonchalance, indifférence ou surdité éphémère au cris du monde suintant d’injustice et d’absurdité.

Les citadins apprécient d’autant plus ces séances d’oubli de soi et de moindre considération de leur entourage, de par leur habitude au bruit ambiant que génèrent les villes. Une oreille suffisamment maltraitée le samedi soir, garantit un dimanche matin d’une tranquillité provinciale et attendra patiemment mardi pour se réouvrir au bordel sonore dont elle a coutume : des murmures des canalisations dans les murs, aux sirènes de l’ordre et du secours civil en passant par toute la ribambelle d’autres participants au tintamarre urbain ambiant.

C’est un sentiment d’assurance noyée dans un léger brouillard qui gagne nos fils au sortir d’un week-end mouvementé.

Une sentiment de quiétude qui, comme je vous le disais, disparu le mardi, se voit remplacé par un besoin de renouveau dès le mercredi. Nos fils se font patience. Patience puisque violence ne tarde jamais trop. Jeudi, rien d’extravagant. Le quart d’heure estudiantin, une brève tournée des bars, permettra d’abasourdir la rumeur du vendredi. Mais surtout de se remettre en jambe. Il s’agit de maîtriser le débit, reprendre en main une grosse demie semaine de jeun. Petit jeudi, Vendredi affirmé puis confirmé, avant Le Grand Samedi.

Samedi où tout se joue avec toujours autant de récurrence. Il n’y a que dans le dépassement de soi qu’on trouve le confort de ses illusions et la paix de son exploit. Fierté, honneur et performance sont de mise, quand le groupe soutient et surveille. Que tout le monde rigole en s’assurant le plus calme et tranquille des repos acoustiques, jusqu’à mardi prochain. Bonne nuit.

Publicités